top of page

Morgan Leroy, Office Manager chez Gerep

















Comment t’as décidé de devenir Office Manager ?


C'était fin 2019. Il y avait une opportunité dans ma boîte suite à un départ, et donc des missions d'office management à prendre en charge. Je me posais beaucoup de questions, car je me rendais compte que dans tous mes emplois, j'avais une forte appétence pour les sujets liés aux fonctions supports, et des facilités à appréhender ces sujets. Il faut dire aussi que mon conjoint m'encourageait à exercer un boulot dans lequel je m'épanouis pleinement et il présageait que j'étais fait pour ça naturellement. On m'a fait confiance, j'y suis allé crescendo avec beaucoup d'envie, de pro-activité et un peu d'ambition.


Ta plus grosse galère en tant qu’Office Manager ?


Un jeudi où j'arrive le premier au bureau. Je descends au sous-sol ; il y a de l'eau partout et une odeur bien désagréable. Les canalisations des toilettes avaient percé 💩😱.


Il s'en est suivi l'intervention en urgence du plombier, quelques jours sans pouvoir utiliser les commodités à l'agence... Mais on s'est fait potes avec l'hôtel d'en face du coup 😂.


Et ensuite les mois avec l'assurance, les travaux... Ça a été longggg et un vrai challenge. Comme quand tu as des dégâts et travaux chez toi, mais là, tu gères pour toute une entreprise.


Ta plus grande fierté d’Office Manager ?


Je dirais "mes" plus grandes fiertés. Ce sont tous ces petits "mercis" que je reçois de temps en temps, bien entendu, sur ce que je mets en place, et ce dont je m'occupe au quotidien. Ce sont aussi les feedbacks indirects de mes interlocuteur.rice.s qui changent doucement leur vision en fonction de mon influence et de mes considérations RSE.


Qu’est-ce que le métier d’OM t’a appris ?


Que c'est ok d'être débrouillard, c'est même une qualité, et que tout le monde n'a pas le même niveau de débrouillardise ou de pro-activité. Et c'est OK ! Être office manager m'a appris et m'apprend encore à assumer mes qualités qui parfois me donnent l'impression que je suis un gratte-papier ou un empêcheur de tourner en rond, voire un zebulon toujours trop occupé. Mais en fait, c'est OK, je me rends utile grâce à ces qualités 💪.


C’est quoi ta rémunération ?


À mes débuts, ma rémunération ne me convenait pas. Notamment, parce que je débutais. Après 1 an, je souhaitais une augmentation significative puisque j'ai constaté que j'étais le moins bien payé de la boîte avec le niveau de responsabilité et de conseil à la direction au-dessus de cette rem. Aujourd'hui, j'ai un package d'à peu près 45k. Je pense que dans le package, il faut bien prendre en compte le brut annuel, les primes d'objectif, mais aussi les avantages tels que le remboursement des transports et services en plus quand on en a (par exemple : forfait mobilité douce).


Où tu te vois dans cinq ans ?


Je me vois idéalement avec une petite équipe ou au sein d'un pôle DRH/DAF, soit chez mon actuel employeur soit dans une boîte avec plus d'effectifs, et plus jeune.


Si t’avais 3 mois de vacances payées, qu’est-ce que tu ferais ?


Je ferai des stages de danses à 2, des repos silencieux, beaucoup de crochet et des brocantes. Non, ça n'est pas la retraite que je décris :) 😂


39 vues

Comentários


bottom of page