top of page

Comment briser la glace

Hé, salut, c’est la première fois que tu viens ?

Je sais pas si on se débarrasse un jour de la gêne qu’on ressent quand on rentre dans une pièce où on ne connaît personne.


J’ai 34 ans, confiance en moi, et un métier ou le contact humain fait tout.

Je me considère même comme quelqu’un d’extraverti.

Pourtant, j’ai parfois l’impression d’être intimidée comme une collégienne, le jour de la rentrée, dans une cour de récré où je suis la seule nouvelle…

Ça m’arrive surtout dans le genre d’événements pro où les groupes sont déjà formés, où j’ai l’impression d’être l’intruse dans une communauté bien soudée.

Vous voyez de quoi je parle : vous arrivez tôt avez votre badge, vous avez étudié le programme, identifié les stands que vous voulez visiter et vous avez surtout hâte de rencontrer toutes ces personnes qui partagent votre quotidien.

Mais vous ne savez juste pas comment vous y prendre.

Est-ce que ça se fait de s’incruster dans une conversation qui a déjà commencé ?

Est-ce que je dois aborder cette autre femme de mon âge, qui est seule, qui a l’air perdu, pour lui dire : « Salut, moi c’est Lia, et toi ? »

En organisant mon premier événement pro pour Office Manager, j’avais une seule priorité : la convivialité.

Fastoche : en tant qu’Office Manager, je suis une pro de la convivialité.

C’est un peu mon job de faire en sorte que mes collègues se sentent à l’aise.


Je peux bien faire pareil pour ma communauté, non ?



Un événement pour des centaines de personnes, ça peut être convivial ?


Pour la première édition de l’OM Summit, la convivialité était bien au rendez-vous.

La débrouillardise aussi.


On était un petit groupe de copines, ravies de nous retrouver entre OM pour parler de notre métier.


L’équipe d’orga était constituée de mes proches : mon mari, mes frères, d’ex-collègues…


En fait, l’événement était bien dans la continuité de ces premiers dejs spontanés que j’avais organisés en contactant des OM plus expérimentées que moi sur Linkedin.


Ce sont ces déjs-là qui m’ont appris mon métier (et appris à l’aimer).

Quand on fait un métier aussi nouveau et polyvalent que celui d’Office Manager, on a besoin de rencontrer sa communauté.


C’est la communauté qui m’a permis de me rendre compte que je n’étais pas la seule à me poser certaines questions…

Et d’obtenir la réponse à la plupart de ces questions. Avec l’OM Summit, j’étais sûre de pouvoir initier tous les nouveaux OM à cette dynamique.


On était 150, puis 300, certes, mais je faisais des efforts pour repérer les nouvelles têtes et faire en sorte qu’elles se sentent à l’aise pour échanger avec tout le monde.

Et puis j’ai eu une discussion avec une des membres les plus actives de notre communauté, Manon Thomar.



« Envie de partir en courant »

Manon est une Office Manager talentueuse et enthousiaste.


C’est un membre pilier du Club.


Mais même pour elle, ça n’a pas toujours été facile de se sentir intégrée.


Voilà ce qu’elle m’a dit :


« J’étais hyper contente d’assister à un Office Manager Summit la toute première fois, mais j’étais venue seule. Je ne connaissais personne, ça m’a donné envie de partir en courant… Puis j’ai rencontré Adina Arustei pendant un atelier et on s’est tout de suite entendues.

C’est à partir de ce moment-là que j'ai réussi à vraiment m’intégrer et à me faire des amies. »


Au début, ça m’a fait un peu de peine : j’avais vraiment envie de créer un événement où tout le monde se sentirait à l’aise dès la première fois.


Du coup, avec Manon, on s’est mises à réfléchir aux meilleures façons d’aider les nouveaux à briser la glace. Et on a eu l’idée du speed dating.



Speed dating, késako ?

C’était la grande nouveauté de la 7ème édition de l’Office Manager Summit, qui a eu lieu le 17 octobre, au Ground Control, à Paris. Et si j’en crois vos retours enthousiastes, c’était un franc succès. Le principe du speed dating ?

Un moment pour se retrouver par petits groupes de 5.


Les groupes ont 10 minutes pour échanger : chacun prend la parole pour se présenter ou répondre à une liste de questions.

Au bout des 10 minutes, on change de groupe, et ainsi de suite pendant une heure !


Evidemment, 10 minutes, ce n’est pas très long, mais assez pour une première accroche qui permet de reprendre la conversation plus tard avec des visages devenus familiers.


Et le speed dating vous a tellement plu que je me suis dit que ce serait dommage d’en rester là.

Surtout qu’un bon nombre d’entre vous n’a pas réussi à s’y inscrire, par manque de place ou pour assister à un autre atelier.


Du coup j’ai eu une autre idée.



Un speed dating en différé, ça vous dit ?

Je me suis dit que j’aimerais bien avoir les réponses des autres membres du club à cette liste de questions qu’on a rédigées pour l’occasion.

C’est le genre de questions qui nous permettraient de mieux nous connaître, en tant qu’Office Manager et en tant que personne. Du coup je me suis lancée : j’ai posté sur le blog mes réponses aux questions qu’on vous a posées. J’y raconte notamment ma plus grande galère d’OM…




L’idée, c’est d’avoir le plus de réponses possibles pour apprendre à connaître la communauté. Si vous avez envie de vous prêter au jeu, envoyez-moi vos réponses, je les posterai sur le blog !




Mon système d’orga


Ah, et en parlant de questions ! Il y en a une qui revient souvent quand je rencontre d’autres OM : comment tu fais pour mener de front autant de projets ?

En fait, j’ai juste adopté, au cours des années, des tips d’organisation infaillibles.

J’ai enfin pris le temps de me poser pour écrire un How To. Vous les retrouverez ici !




60 vues

Comments


bottom of page